Samedi soir, grâce à la GMF et aux papas rugby (je vous en reparlerais), je suis allée au Stade de France pour la première fois en famille.

Les filles étaient surexcitées, nous étions tous très contents de retourner voir un match de rugby tous ensemble.

Petit résumé de la soirée :

Sont nominés dans les pires moments de la soirée :
-L’arrivée au stade sous la pluie… -le passage de la sécurité, qui, je ne sais pas pourquoi, est TOUJOURS super relou au stade de France. Bousculades, puis pelotage en règle…
-la récupération des places porte R, pour ensuite rentrer porte X, alors qu’il pleut des cordes et que tu es passée devant la porte X en arrivant.
-Les sandwichs du Stade de France et l’amabilité de l’accueil, qui m’ont fait LARGEMENT regretter les fish and chips de l’AMI stadium
-Heuu ben, les 65 premières minutes du match….
-les touches, je crois que c’est pas la peine que j’explique pourquoi...
-ha, j’ai failli oublier le passage aux pipirooms (avec 2 enfants, j’ai de la chance de n’y être allée qu’une seule fois), les fameux pipirooms sont tout ouvert, alors, ça sent pas mauvais (quoi que) mais par contre, tu pisses dans des conditions plus que spartiates (et tu te pèles les fesses !)
-on termine par le retour en RER, encore, le RER ça allait, mais l’attroupement devant la station, avec 2 enfants de moins d’1m30, c’est vraiment pas le meilleur moment de la soirée, surtout pour elles.

MAIS MAIS, il y a eu de TRES bons moments quand même !

stade

stade2

stade3

Sont nominés dans les meilleurs moments de la soirée :
-Flower Of Scotland, parce que c’est Flower of Scotland quoi
-La Marseillaise, parce que ça faisait longtemps
-L’essai de Wesley Fofana
-L’essai de Maxime Médard
-L’entrée de Machenaud (ou la sortie de Parra, au choix) qui a remis un peu de gaz dans ce match mou de l’arrière-train…
-Le public scandant le nom de Fréderic Michalack (qui malheureusement sort sur blessure) (mais public girouette quand même)
- les 15 dernières minutes du match
-La joie des portions d’assister à un match de l’Equipe de France

Bon, vous l’aurez compris, on a vécu des meilleurs moments et des meilleurs matchs, mais je reste supportrice de l’Equipe de France, j’attends avec impatience de voir ce qu’elle va nous proposer en juin, tout en espérant que ce soit bien meilleur.