Emmener un enfant au stade en Nouvelle-Zélande, c’est facile et ce n’est pas cher. Les places les moins chères pour les enfants sont à $2.50 ( soit 1 euros 50…), et elles ne sont pas mal placées (il s’agit de la tribune basse du stade, on y est très bien).
Emmener un enfant au stade c’est facile, par contre, rien ne dit qu’il va réussir à tenir en place pendant 80 minutes, qu’il ne va pas avoir besoin d’aller faire pipi 3 fois, qu’il ne va pas dire au bout de 5 minutes "c’est bientôt fini?"ou "m’ennuiiiie". Certains parents s’abaissent alors, ces faibles, à refiler leurs iphones à leurs enfants, histoire d’avoir la paix même si du coup, ils ne peuvent plus twitter

Et pourtant, une fois le match terminé certains enfants insistent pour rester encore un peu, espérant qu’un joueur s’approche des tribunes et vienne signer leurs drapeaux.
Sourire sur les visages et retour à la maison avec un beau trophée : un drapeau signé par un joueur inconnu, un jour qu’on n’a même pas vu courir sur le terrain, qu’on est infoutu de reconnaitre, parce qu’on ne reconnait de Dan Carter et Ritchie McCaw (et que si ces 2 -là s’approchaient des tribunes cela créerait une émeute).

DSC_2602


Un inconnu pour des petites frenchies de 6 et 4 ans, mais ceux qui s’y connaissant un peu en rugby auront reconnu Andy Ellis, joueur des Crusaders, mais aussi joueur des All Blacks, certes remplaçant de Piri Weepu, mais champion du monde quand même.

DSC_2633

Ps : l’autre signature sur le drapeau, c’est celle de luke Romano ;)