Un samedi ensoleillé, 3 terrains de rugby côte à côte, une pelouse impeccable, un peu envahie par les feuilles mortes qui annoncent que l’on va vers l’hiver, les équipes se succèdent : des jeunes, des moins jeunes, la division 1,  la division 2, la division 3, des filles, je ne comprends pas trop bien qui joue où, et à quelle heure sont supposés commencer les matchs, de toute façon, je suis en retard, comme d’habitude.
Les féminines sont arbitrées par des hommes, l’équipe de Petitmari est arbitré par un trio féminin, ici ça ne dérange personne et surtout personne ne voit ça comme quelque chose d’exceptionnel.

DSC_9452  DSC_9505 

Apres le match on se retrouve dans le Club-house,  ça parle fort, la bière coule à flot, normal.
Sur les murs, des photos d’équipes, des maillots, les résultats de la journée.
Le président fait un speech, un autre gars fait un speech, puis un autre… J’ai bien compris, le troisième est un ancien All Black ? Oui, et il a été champion du monde en 87 ? ahh ok…

Une fille passe pour vendre des tickets de tombola, le lot à gagner est un maillot des All Blacks signé par Richie McCaw, l’argent collecté ira au rugby féminin de l’Otago (l’Otago ayant de gros soucis financier, il semble logique que les filles soient les premières à pâtir des restrictions de budgets, faut pas deconner non plus).  On en prend 4. Je fais remarquer à Petitmari que ici comme ailleurs, les initiatives sont prises par les filles…

Ça continue à picoler, faut dire qu’au bar on vend des bouteilles de bières de 750ml pour $7.5 (5euros en gros), un entraineur lance un jeu a boire qui a l’air de beaucoup amuser les jeunes, je remarque une des filles qui a une sacrée descente, elle me fait penser à une de mes copines femmedejoueur, et joueuse elle-même  (oui M. c’est à toi que je pense !!)

Une joueuse danse avec mes filles, on m’explique qu’elle a joué pour les blacks ferns et qu’elle a été championne du monde en 2010. Ça fait beaucoup de champions du monde au mètre carré !

On retrouve l’ambiance du club-house, du rugby, c’est diffèrent de ce qu’on connait et pourtant on retrouve la même atmosphère.

Je rentre à la maison, ravie de ma journée, je laisse Petitmari qui rentrera un peu plus tard pas tres frais.

Vivement samedi prochain !

 DSC_9488