Le dernier match dans la carrière d’un rugbyman, on en entend souvent parler, mais finalement on ne sait jamais quand ça va arriver.

Ça fait 11 ans que je connais Petitmari et ça fait bien 5 ans que j’entends dire qu’il va arrêter.
Et ça fait 5 ans que je n’y crois pas vraiment. Même cette année, alors que je savais que nous allions partir, j’avais parié qu’il rejouerait, et j’avais raison.

Dimanche (hier quoi), on est allé voir jouer l’équipe de Petitmari, qui lui, ne jouait pas, il s’est fait mal il y a 15 jours (le jour du fameux plaquage cathédrale). Son équipe a gagné.
A la fin du match, les joueurs lui demandent si ils peuvent compter sur lui le prochain match. Petitmari hésite, pourquoi pas, après tout. Puis il réfléchit. Le prochain, match ? C’est quand déjà ? Le 11 décembre. Ahh ben non, le 11 décembre on ne sera plus là. Déjà parti.

Alors ça y est, il a joué son dernier match, sans même qu’on se rende compte que c’était le dernier ?
C’est fort probable.
Enfin le dernier… C’est vite dit, le dernier avec les copains, le dernier en championnat de France, mais ailleurs, en folklo, qui dit qu’il n’y aura pas encore des entrainements et encore des matchs ?

Finalement, le dernier n’existe pas, il y a des derniers, mais jamais un seul dernier !

plaquage