Comme je vous l’ai dit précédemment, j’ai été invité au village Kinder et j’y suis allée le jour ou l’équipe de France de basket venait rendre visite aux enfants.

photo (2)

Au village, c’était la fete. La banda était là, les enfants attendaient impatiemment l’arrivée des joueurs. Et finalement, pas plus impressionné que ça les gamins. Natures, comme des gamins, c’est ça qui est génial. A ce demander si ce n’étaient pas les basketteurs les plus intimidés.

IMGP3968

Dès les ateliers avec les enfants, on a vu les basketteurs jouer et rigoler avec les enfants, la mayonnaise avait prise, c’était parti.

 IMGP3971 IMGP3979

Rapidement, on pouvait voir qu’il y avait un gros potentiel déconnade avec cette équipe là (je parle des basketteurs). On avait pas encore fait les photos de groupes avec les gamins, que Florent Pietrus avait piqué le tambour de la Banda. Une fois les photos faites, c’était toute l’équipe qui s’essayait à la banda.

IMGP3980 photo (4)

Ces grands enfants ont ensuite réussi à convaincre leur entraineur de repousser l’entrainement prévu l’apres midi, pour pouvoir passer un peu de plus de temps sur la base, et sont tout naturellement allé faire les fous sur une barque, sous les cris des enfants hilares qui chantaient « ils vont tomber à l’eau, ils vont tomber à l’eau » Quand je vous dit que l’ambiance était bonne.

photoCA3DPOFE   photoCAVVU1U9

Enfin, il a quand même fallu quitter la base de loisirs. Je vous rappelle que la colo est sponsorisée par kinder et que jusqu’alors on avait pas vu l’ombre d’un chocolat. Bon… Heureusement tout était prévu. Des petits paquets étaient prévus pour les invités. Et là on a vu comme un essaim de basketteurs se jeter sur les petits paquets sous les cris de protestations de mes portions. A chaque basketteur qui repartait avec un plusieurs paquets kinder, mes portions criaient « heyyyyyyyy prenez pas tous les chocolats, nous aussi on en veut !!! » Pas impressionnées par les mecs de plus de 2metres, les portions. Ceci dit, elles ont bien fait de protester car il n’est pas resté grand-chose après le passage des sauterelles.

photo (5)

Au final, pas beaucoup de chocolat, mais beaucoup de joie, de bonne humeur, de rires et c’était vraiment  ca qu’on était venu chercher.