Comme je vous l’ai dit, EnsembleavecleXV a organisé une chouette opération rugby pour la dernière journée du Top14, et m’avait propose de live twitter le match Stade-Français – Racing depuis les tribunes presse de Charlety.
J’étais toute hiiiiiiiiiiiiiiiiii.

Un peu stressée aussi : j’ai l’habitude d’aller au stade, mais en général je regarde le match sans le commenter à personne, même pas à mon voisin, j’ai toujours trop peur de dire des conneries.

En plus, on peut pas dire que le service presse du stade ait fait en sorte de me mettre à l’aise. On a commencé par m’expliquer qu’il fallait que je me mette sur le coté, bien à droite là…. Dites le si je gène les gars, hein….  Du coup en tribune presse t’avais d’un coté les journalistes, un grand espace vide au milieu et de l’autre coté, y’avait moi. Cool.

Ensuite j’ai osé demander du wifi. Genre… On m’a filé un code utilisateur et un mot de passe et après demmerde toi Germaine. Comme je suis une greluche, je n’ai jamais réussi à me connecter au wifi. Les pros eux, ils avaient des câbles réseaux. Pas moi… Mais c’était pas grave, j’avais de la 3G, de temps en temps, assez souvent d’ailleurs, et je jonglais entre ma tablette et mon iphone, c’était assez rigolo. Stressant aussi.

Et pour finir, le match a commencé sur les chapeaux de roues. Au bout de 15 minutes, le Racing avait marqué 4 essais dont un refusé, et en face, les joueurs du Stade Français s’envoyaient comme des malades. J’avais envie de leur gueuler : "rhhhaaa mais moins vite, y’en a qui essaye de twitter, merde !!! #livetop14"
Oui parce qu’il ne fallait pas que j’oublie le hashtag, c’était un peu le but du live tweet de mettre un hashtag, sinon, je parlais un peu dans le vide. Lire ce que disaient les autres et interagir avec les gens sur twitter ? Impossible, pas le temps ! Profiter de la mi-temps pour le faire ? oué, mais j’avais pas de 3G pendant la mi-temps !

Le match est passé à une vitesse folle et c’était un chouette match : pas trop de fautes, des joueurs engagés des deux cotés, pas de mauvais gestes, un public bon enfant et un temps magnifique.
A la fin du match, le public du Racing a chanté joyeusement "on est en demie, on est en demie, on est, on est, on est en demie…" et le public du stade français a répondu "on est en finale on est en finale, on est, on est, on est en finale…". Deux publics heureux en somme.

IMGP2989

Alors que j’allais repartir, je me suis retrouvée dans la salle de la conférence de presse.
Je suis restée et j’ai regardé travailler les pros : le point presse télé, le point radio, le point presse écrite.
Très instructif de voir Berbizier répondre aux questions de la télé, de la radio. Des réponses qui se ressemblent. C’est un vrai métier de répondre aux questions. De les poser aussi :)

IMGP3041

Si vous avez pu suivre tout ça sur twitter, j’espère que vous avez aimé. Moi en tout cas, j’ai aimé y participer !