MDBC’est la question que je me suis posée mardi soir alors que je participais à une réunion de bloggeuses. Ce n’était pas notre première rencontre, mais cette fois ci nous avions une invitée prestigieuse : Claudine Monteil.
Avant de la rencontrer, je ne savais pas du tout qui était Claudine Monteil, d’ailleurs, je dois avouer que je n’ai jamais lu Simone de Beauvoir. Le MLF, tout ça, c’est de la génération de ma mère, pas de la mienne…
En plus, j’avais bien l’air fine au milieu de toute ces bloggeuses, moi madame femmedejoueur, moins féministe comme pseudo, tu meurs, femmederugbyman qui plus est, le rugbyman étant le symbole de la machidute absolue : une grosse brute virile, hyper à l’aise pour parler de la libération de la femme.

Bref, j’écoutais tout ce qu’il se disait en me demandant pourquoi j’étais là (oui c’est vrai au fait, pourquoi j’étais là, à une réunion de féministes). Suis-je moi-même une féministe ?

 Non… je ne crois pas…

Mais en vrai, c’est quoi une féministe ?

Bon, en gros, je vous la fait courte, une féministe c’est une personne qui milite pour le droit des femmes, pour que les femmes aient autant de droits que les hommes.

Ahh mais ça, moi je suis d’accord.

Mais est ce que c’est juste une question de droits ?

Non pas que, c’est aussi une question de partage du travail, des taches, de façon égalitaire.

Bon et là encore, je suis d’accord, d’ailleurs, en y réfléchissant, je crois qu’on est un couple assez moderne. On partage les taches, ou plutôt on partage la même non-envie de s’occuper des taches ménagères, il s’occupe des enfants, il est plutôt du style à me pousser dans ma carrière, le fait que je gagne mieux ma vie que lui ne lui pose pas de problème, bien au contraire. C’est vrai que c’est moi qui le suis dans sa passion, mais je crois que j’ai su en tirer quelque chose de très personnel grâce à ce blog.
On peut dire qu’on forme une bonne équipe.

J’ai quand même bien envie de dire que oui, je suis féministe, surtout qu’en tant que mère de 2 petites filles, il me semble important de rester vigilante. Je crois avoir trouvé l’équilibre qui me convient, j’espère que mes filles pourront en faire autant.

Etaient présentes à cette réunion :
Isabelle Germain
Augustine Blaisdelle, écrivaine étatsunienne, sans blog... mais avec stylo.
Les diablogues du vagin, Léa Lejeune
Le Blog de Polluxe
Luciamel
Nectar du Net 
Olympe et le plafond de verre

Le blog d'une femme de sportif
Le journal de maman
Fée myrtille
Alibibi (épices)
Entrées en lice
Scharlotte en France
Decumanos, Barbara Boehm
Sandrine Joseph

ps: ne vous inquietez pas, demain on reparle de rugby :)