Il y a 15 jours, lors d’un match, il s’est fait mal au pouce. Surement sur un plaquage. C’est surement une entorse, des entorses il connait il s’en est fait à pratiquement tous les doigts, d’ailleurs ça se voit, il a des articulations toutes bizarres. Son pouce a doublé de volume. Il a mis du froid. Et c’est tout. Ca va passer.

IMGP2537

Le dimanche suivant, il a joué. Bien évidement, son pouce lui fait toujours mal, d’ailleurs ça l’embête, ça va surement le gêner pour plaquer. Mais bon, il va strapper, ça va aller, c’est rien.

Au bout d’un quart d’heure de match, le strapp n’a pas fait des miracles, il a encore mal. Pas grave, on va mettre un strapp plus serré, qui tient mieux, son pouce ne bougera plus. Ah ça oui, il ne peut vraiment plus bouger le pouce, ça va pas être méga pratique pour faire une passe.

IMGP2540

Mais c’est pas grave, il y retourne. Pour 10 minutes seulement. Le pouce a bien tenu c’est la cuisse qui a lâché. Contracture. Il ne peut plus courir.

Le nez qui saigne ? ahh non c’est rien, un coéquipier qui lui a foutu un coup de boule sans faire exprès au début du match. Une bosse ? ahh oui là. Cassé ? nooon, ça a à peine saigné, un nez cassé ça pisse le sang, il le sait, je le sais, personne ne s’inquiète. Ca va passer.

Et dimanche prochain ? Ah là quand même il déclare forfait.
Pas à cause de son pouce, toujours strappé et toujours douloureux
Pas à cause de son nez, toujours un peu gonflé et douloureux.
Mais bel et bien a cause de sa cuisse qui l’empêche de courir.

Une semaine de répit pour son corps malmené.
Une visite à un médecin peut etre ? Non, ça va passer on vous dit.

IMGP2544