Il y a pas longtemps, on m’a fait une proposition, et en cherchant à en savoir plus j’ai eu comme réponse "non mais c’est pour l’esprit rugby".

Je l’ai mal pris.

Pas parce que je suis devenue totalement exigeante et blasée et que j’exige des propositions intéressantes, non. Plutôt parce que sur le coup, j’ai pris cette phrase comme une façon de me dire que j’avais pas l’esprit rugby.

Pas l’esprit rugby.

J’ai eu comme l’impression que ca faisait 4ans que je parlais dans le vide (ce qui est pratiquement le cas, je vous rassure, je ne me prends pas pour une bloggeuse influente).

J’en ai voulu à ce rugby dans lequel je baigne depuis maintenant 11 ans et dans lequel Petitmari baigne depuis 25 ans.
25 ans de rugby.
25 licences payées juste pour le plaisir de jouer (plus la mienne, pour le plaisir de faire tourner un club).
Combien de paires de crampons en 25 ans ? 50 ? 75 ? 100 ?
Combien de short, de chaussettes, de joggings de tshirt ?
Combien d’heures d’entrainement ?
Combien de kilomètres parcourus en 25ans ? pour se rendre dans un stade introuvable, perdu au fond d’une voie sans issue ou caché derrière un groupe scolaire
Combien d’heures passées à encourager mon équipe en 11ans ?
Combien d’heures passées aux urgences un dimanche soir, chez un médecin un lundi matin, chez un dentiste, chez un kiné, chez un osthéo ?
Combien de week ends prévus en fonction du match du dimanche ?
Combien de temps et d’argent consacré au rugby ?

Bref, tout ça pour dire que dans la famille, on a donné au rugby. Les parents de Petitmari, Petitmari et ses frères, moi, les portions, même mes parents, on a donné, merci bien.

Il nous l’a bien rendu ? Oui c’est vrai, il nous l’a bien rendu, même si il y a parfois un peu d’amertume.

On est quitte ? oui on est quitte.

Pourvu que ça dure ? Oui pourvu que ça dure ;)

Si je vous raconte ça aujourd’hui, avec le recul, ce n’est pas du tout pour tacler la personne qui m’a dit ça, car je pense que mon interprétation de cette phrase était mauvaise et qu’il n’y avait aucun sous entendu négatif, mais c’est parce que cette réaction est assez significative : j’aime ce sport qui fait partie de mon quotidien et encore plus de celui de Petitmari mais parfois je le trouve exigeant et  peu reconnaissant envers la base, les amateurs. Or la reconnaissance de tous les joueurs, quelque soit leur niveau est primordiale. C’est l’essence même de ce fameux Esprit Rugby.

boue