bi_re"je bois une bière et je rentre".
Voila le texto que je reçois régulièrement de Petitmari après son entrainement. Une bière, c’est ça oué, et pourquoi pas un diabolo menthe.
Pas une bière, des bières !
Quand vers minuit il n’est toujours pas rentré, je textote : "toujours pas fini ta bière ? c’est une très grande bière". Ca le fait généralement marrer.
Si à une heure du matin, il est toujours en train de siroter sa très grande bière, je sais que je ne vais pas le revoir avant 6h du matin. Petitmari a un très gros défaut, entre 1h et 6h du mat, il perd le chemin de la maison. Soit il rentre tôt (enfin minuit quoi), soit il ne rentre pas (enfin, si mais le lendemain matin).

Mais que ce passe-t-il entre 1h et 6h du mat dans les bars ? Je sais pas.
Quand je demande ce qu’ils ont fait, de quoi ils ont parlé, la réponse est souvent la même "ohh on a parlé de tout et de rien". Pendant 5 heures, purée !! Et après on dit que les nanas sont des pipelettes, qu’elles ont toujours dix mille trucs à se raconter, ah oué ?? et les mecs non ? Ils boivent des bières pendant 5 heures en se regardant le blanc de l’œil ?

Ce qui m’énerve le plus quand il rentre à 6h du mat, c’est qu’il me réveille (surtout quand il oublie ses clés… j’espère que le message est bien passé…), 1h avant que le réveil ne sonne, qu’est ce que je le déteste dans ces moments là.
je ne bouge jamais, si je bouge, il va me parler, s’il commence à me parler je vais poser des questions, si je pose des questions il va me raconter sa soirée et s’il me raconte sa soirée ma nuit s’arrête définitivement là. J’écoute et j’essaye de deviner son taux d’alcoolémie. Si il est vraiment déchiré, je ne peux pas m’empêcher de lui parler "t’abuses, t’as vu l’heure, t’as vu dans quel état tu es, tu bosses dans quelques heures, merde !". Si son état semble potable (la plupart du temps) je ne dis rien et j’attends que le réveil sonne.

Et c’est la que la nature est totalement injuste. Quand il rentre dans un état potable, il se couche une heure, puis se lève, prend une douche et est d’attaque pour la journée. C’est totalement dégueulasse.
D’une parce que je peux même pas me plaindre, lui faire la morale, lui dire que c’est pas beau-vilain de se saouler la gueule et de ne pas assurer un cachou. Non je peux pas. Certes il n’a pas l’œil vif quand il emmène les filles à l’école (des fois je m’inquiète de la réputation que l’on a auprès des maitresses), mais bon, il y est à l’école à 8h30, alors qu’à 5h30, il était encore rue de la Soif.
De deux, parce que moi quand je fais une soirée avec les copines, que je me couche à 2h du mat un soir de semaine, j’ai un mal de chien à récupérer, j’attends le week end en me trainant et en buvant des litres de café.

Je suis jalouse? Non meme pas, d'ailleurs, j'aime pas la bière.

Si en fait, je suis méga jalouse.