robotLa semaine dernière, j’étais en vacances, et aventurière que je suis, je me suis envolée direction Toulouse avec mes portions.
Par habitude, j’arrive genre 10 minutes avant la fin de l’enregistrement. Oué je sais c’est naze tout ça, mais bon, j’aime vivre dangereusement. A l’allée, pas de problème. Je passe au comptoir d’enregistrement, puis chez le marchand de journaux acheter un livre de coloriage par portion, puis contrôle de police, puis pipi, puis même pas le temps d’attendre on rentre dans l’avion. Nickel.

Au retour, c’est ma maman qui me sert de chauffeur jusqu’à l’aéroport, j’arrive donc 40 minutes avant la fin de l’enregistrement. Une charmante hôtesse me propose d’utiliser une de leur fameuse borne automatique.
-merci bien madame, mais moi je préfère parler à un être vivant si vous le permettez
-mais vous allez voir madame, c’est très simple faisons le ensemble
Déjà, elle me prend pour une arriérée niveau technologie. Je sais très bien faire fonctionner ces putains de bornes, c’est juste que je veux parler à un être vivant un qui sourit qui dit bonjour et même, je préfère parler à un être vivant mal aimable qu’à une machine. Elle insiste, je cède.
Elle enregistre mes portions, et comme de par hasard ne peut pas m’enregistrer et m’invite donc à aller voir son collègue de l’enregistrement. (bah tiens, elle fait moins sa maligne hein, elle est belle la technologie).
J’arrive donc au comptoir, après avoir fait la queue pour la deuxième fois. Le monsieur m’enregistre et me tend ma carte d’embarquement. Et là que vois-je ? Mes portions sont assises au rang 2 et moi au rang 15. Y’a comme un problème que je dis au monsieur. Le monsieur est bien embêté, il me trouve une place au rang 3 mais impossible de trouver 3 places à coté, il me dit donc de me débrouiller dans l’avion.

Of course, la personne qui était assise a coté de mes portions a râlé d’être obligé de changer de place. Forcément. Faut dire que sa place, elle l’avait choisie 3 jours avant, donc les boules de reculer d’une rangée tu vois, elle avait choisi le rang 2 et pas le rang 3 bordel !

J’explique à cette charmante personne que tout ça c’est la faute à la technologie sa race. Et là, mesdames et messieurs, voila qu’une hôtesse vient m’expliquer que la technologie c’est le progrès, que je ne peux pas refuser le progrès, qu’Air France se doit d’être à la pointe de la technologie et donc d’avoir moins d’hôtesses au sol et plus de machine à la noix.
Je reste calme, d’ailleurs jusqu’à présent, je ne m’étais même pas énervée. Je n’étais même pas allée voir l’autre morue et sa borne automatique pour lui dire que sa machine de merde avait foutu un joyeux bordel.
Mais ma charmante hôtesse ne s’arrête pas là, elle me demande mes cartes d’embarquement et m’explique que je suis arrivée trop tard, et que du coup il ne devait plus rester 3 places les unes à cotés des autres et que donc c’est ma faute. Je reste étonnée par mon calme, l’effet vacances surement, en plus j’ai mangé du foie gras à midi, mon level de hapyness élevée a du jouer sur ma zenitude.
Je reste calme mais quand même, je ne peux m’empêcher de dire à cette geek en uniforme que sa formidable machine a quand même réussi a enregistrer 2 enfants de moins de 5ans, sans accompagnant, je rajoute que ma mini portion n’a même pas l’âge de voyager en UM (enfants non accompagnés) et que ça n’a pas non plus eu l’air de troubler la machine, mais que n’importe quelle hôtesse au sol fournie d’un cerveau n’aurait jamais fait une connerie pareille, voyant bien que mes portions ne pouvaient pas voyager seules. In your face morue !

La prochaine fois, je compliquerai encore les choses, en plus de mes portions, je prendrai avec moi mon chat, et je le collerai sur les genoux de la grognasse du 2-3eme rang, et bien évidement, je refuserai catégoriquement de m’enregistrer sur une machine.

Dites moi que je ne suis pas la seule à preferer les hommes aux machines?