Pour certaines équipes du top 14, comme pour certaines équipes de séries régionales et  bientôt certaines équipes fédérales, la saison de rugby est terminée. En vacances les joueurs du Stade Français, en vacances les joueurs de quatrième série de… De je sais pas ou, si vous avez des noms, dite moi :)

C’est bien dommage, l’hiver fut rude et c’est maintenant qu’il fait bon être au bord et sur le terrain. Heureusement pour les joueurs qui n’ont pas encore envie de s’arrêter, c’est bientôt la saison des tournois pam-pam, des challenges truc-machin, bref y’a de quoi s’occuper.

Mais, la saison n’est pas terminée pour tout le monde. Non, certains clubs vont avoir la chance de pouvoir participer aux phases finales. Ce pourquoi on se bat toute l’année, dixit Petitmari. De la compétition, de la vraie. Chaque match est éliminatoire, le but étant d’aller le plus loin possible, une demi ? Une finale ? Une victoire en finale ?

Ce niveau de compétition là, c’est de l’adrénaline en intraveineuse. Avant chaque match, on ne peut s’empêcher de se poser la question : est ce le dernier de la saison ? Comment ne pas passer à coté du dernier match de la saison ? Comment faire en sorte que ce match là ne soit pas le dernier ?
C’est à la fois très grisant et très stressant. D’ailleurs, même au bord du terrain, on sent que l’ambiance n’est pas la même.

La victoire est toujours une fête. La joie se lit sur les visages, la joie d’aller plus loin, de continuer l’aventure avec les potes. On chante, on danse, on s’embrasse, on se félicite.
La défaite est toujours amère. Il n’est pas rare de voir des larmes couler sur les joues des perdants. Leur aventure se termine là, sur ce terrain. On est abattu mais on se félicite quand même pour être arrivé jusque là, pour la saison, pour le plaisir d’avoir joué ensemble.

Un match de rugby se termine très souvent par une haie d’honneur. On s’est affronté mais on se respecte. J’ai trouvé cette vidéo sur Youtube, je la trouve assez représentative de ce qu’on voit le week end sur les "petits terrains".

Chez les pros, c’est plus rare mais ça arrive

Apres le match, les joueurs se retrouvent autour de la traditionnelle réception d’après match : une bière, un morceau de pain, du pâté ou du fromage. Je n’irais pas jusqu'à dire que les joueurs des deux équipes se mélangent dans une franche camaraderie, mais l’ambiance est bonne.

Ces moments là sont très forts pour une équipe. Et encore, je vous parle de quelque chose que je ne connais que de l’extérieur. Certes on apprend le plaisir de gagner, mais je ne crois pas qu’on y apprenne l’humiliation de perdre. On y apprend surtout à partager des moments très forts avec des potes, un groupe, une équipe. On apprend que la force est dans l’union.

Alors à tous ceux qui me lisent et qui bientôt vont affronter des phases finales, des championnats, des demi-finales, des finales, que la force soit avec vous !