Découvrez Georges Brassens!

Ca fait déjà un petit moment que je voulais vous parler des week ends une fois la saison terminée. Maintenant que nous n’avons plus d’obligation rugbystiques à nous les petits week ends sympa. Et qui dit week end sympa dit week ends avec les potes… du rugby :)

Et ce week end, c’était un week end de potes un peu spécial. Un week end pour se souvenir. Se souvenir de celui qui est parti. Il y a 10 ans déjà. C’était un week end gai plein de rires parce qu’à 25 ans on est insouciant, c’était un week end nostalgique parce qu’à 35 ans on aime à se rappeler les histoires de quand on avait 25 ans, de quand on était jeune, de quand on était tous ensemble. C’était un moment où le temps s’arrête, où tout se mélange, l’avant, l’après, la joie, la peine, où les liens se resserrent.

Les copains d’abord, c’est un peu cliché, je sais. Mais c’est la chanson qui illustre le mieux notre week end. Les copains d’abord, des amis franco de port. Les rires, les chants, n’ont pas fait oublier qu’il manquait quelqu’un. Et dans 100 ans, coquin de sort, il manquera encore.