sb10066182r_001Vendredi soir, pour fêter mon interview dans Femme Actuelle  Petitmari m’a emmené au resto (non en fait c’est parce que j’avais la flemme de faire la bouffe). C’était la première fois depuis des lustres que je buvais un verre d’alcool (pour ceux qui vienne de découvrir mon blog, je ne suis pas inscrite aux AAA, je viens d’avoir un bébé) et je peux vous dire que le verre de manzana (gracieusement offert par la maison), je l’ai dégusté et quand petitmari m’a dit « bon on y va ? »  j’ai verifié 2-3 fois que j’avais bien fini mon verre (on ne sait jamais, au cas ou le verre ait un double fond ou que les molécules d’alcool se reproduisent).
Ma soirée était une totale réussite et grisée par la manzana (l’abus d’alcool est dangereux pour la santé), j’autorisais Petitmari à rejoindre ses potes et à siroter quelques vodka pomme

Jusque là tout va bien.

Petitmari rentre à 6h du mat, toujours pas de problème.

Seulement à 8h, quand il a fallu décider qui aller devoir se lever pour préparer le premier biberon de la journée, manzana versus vodka-pomme, and the winner is :

-non vas y toi, moi j’ai la tête qui tourne
-comment ça t’as la tête qui tourne t’as bu qu’une manzana…

Non, en fait ce dialogue n’a jamais existé parce que Petitmari n’a jamais entendu la mini portion qui hurlait de faim dans notre chambre. The winner is donc la vodka pomme qui rend sourd. Par contre la manzana, ça fait entendre des voix :

La mère de famille : ouhh j’ai la tête qui tourne. J’aurais pas du boire cette manzana aussi rapidement
L’ancienne étudiante : meeeeeeeeeede j’ai la tête qui tourne et j’ai rien bu
La mère de famille : allez on se lève, la mini portion a faim
L’ancienne étudiante : mais pourquoi il ne l’entend pas pleurer, pourquoi je dois me lever, pourquoi les bébés ça mangent aussi souvent, j’aurais dû boire plus de manzana….

Mais mon calvaire ne s’arrêta pas là. Samedi, il y avait quoi à la télé ? je vous le donne en mille du rugby !
14h  Irlande- Galles, 16 Ecosse-Angleterre. Et c’est pas fini ! 18h Bayonne-Toulouse, 21h Stade Français Perpignan. A la fin de la journée, je ne savais plus qui jouait contre qui, (heuu même dès le premier match je ne savais pas qui jouait contre qui)

Vraiment, j’aurais dû boire plus de manzana.