IMGP0410Comme Petitmari ne jouait pas ce week end, nous en avons profité pour nous faire une petite soirée en amoureux samedi soir. Le grand luxe : repas gastronomique et grand spectacle !

20h30 : arrivée au stade de France. On fait la queue à « la baraque à frite » pour commander nos Merguez-frites-coca-bières. Comme on est un peu à la bourre pas le temps de s’arrêter sur un banc pour déguster nos sandwiches, on fonce pour ne pas manquer les hymnes.
Sachant qu’il nous sera impossible de rentrer dans l’enceinte du stade avec une canette de coca (light) et un verre de bière ; on boit. En 5 minutes j’ai descendu ma canette, ce qui veut dire que je vais surement devoir faire une pause pipi pendant la première mi-temps.

20h45 : on fait la queue devant l’entrée, en mangeant nos sandwiches. Les frites sont hyper salées, je vais avoir besoin d’un autre coca et donc d’une pose pipi pendant la 2eme mi-temps

20h55 : on arrive à nos places. Le speaker du stade s’est lancé dans une interro orale de 80 000 personnes.
Le speaker : lionel…..
Le public:Nallet !!!!!!!!!!
Le speaker : Julien….
Le public : Bonnaire !!!!!!  (je vous épargne les 22 noms, j’en prends 2 au hasard)
Depuis quand on fait ça dans les stades de rugby ? C’est le second effet kiss cool de la Coupe du Monde ? Faut arrêter ça tout de suite, on a l’impression d’applaudir un groupe de rock star, et 22 membres dans un groupe de rock star c’est beaucoup trop, je propose donc un retour à la sobriété : le speaker donne la composition de l’équipe et le public se contente d’applaudir, c’est largement suffisant.

Début du match, nous sommes assis derrière les poteaux, assez haut pour avoir une bonne vision d’ensemble du terrain, et on voit très très bien le mur anglais, et on sent très vite que ça va être compliqué de passer au travers.
C’est tellement compliqué, qu’on perd.

Mais c’est pas grave, on a passé une bonne soirée en amoureux, vivement qu’on recommence !