Hier, match de foot à la télé. Impossible d’y échapper (enfin si, c’était possible, j’aurais pu faire autre chose que de me coller devant la télé). Bref, ma moitié se passionnait pour le match et moi je soupirais en berçant mon microbe.

Moi : il est en France ce match ?

Lui : oui, mais je ne sais pas dans quel stade, ce n’est pas le stade de France et ce n’est pas le parc des princes non plus.

Moi : c’est à Nantes, c’était écrit sur le stade.

Lui : c’est possible

Le commentateur (monsieur Gilardi, qu’on commente tous les sports de TF1) : en direct du stade de la Beaujoire…

Lui : t’as raison, c’est bien en direct de Nantes.

Moi : tu voudrais me faire croire que tu connais les noms de tous les stade de France…

Lui : j’en connais plein

Moi : ah ouééé ???? Stade de Lille ???

Lui : heuuu attends… Non mais en foot je les connais moins qu’au rugby.

Moi : OK. Stade de Narbonne

Lui : L’amitié

Moi (au bout de 4-5 stades qu’il connaissait et que je vous épargne) : Stade de Toulouse

Lui : …

Moi : ahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!

Lui : mais siiiiiiiiii je sais, c’est juste parce qu’ils ont changé son nom, c’est le stade des 7 deniers !

Moi : tu sais pas et pis c’est tout !!!

Lui : non mais c’est le nom d’un mec qu’on connaît même pas ! (L’excuse pourrie !!!)

Moi : n’empêche que tu sais pas, la honteuuuuuuuuu

Lui, après hésitation : … Ernest Wallon !!!!!!!!!!!!!!! Tu vois je sais

Moi : ouéé 10 minutes pour trouver, c’est la honte, c’est tout !

Pour sa défense, c’est le seul nom qu’il n’a pas trouvé immédiatement.

Pour la culture : Ernest Wallon, président du Stade olympien des étudiants de Toulouse (SOET) et professeur de droit de la faculté de Toulouse, au début du XXe siècle, participa à la création du stade des Ponts-Jumeaux de Toulouse