Mardi dernier, j'avais donc donné l'ordre à mon cher époux d'aller à l'entraînement pour me laisser avec mes copines.

Il est rentré tard, il pleuvait, il a été pris d’une flemmingite aigue, il est resté à la maison. Cela n’a dérangé personne, ça ne nous a pas empêché de parler d’accouchement de montée de lait, de sein douloureux, de belles mères casses pieds (sauf moi bien sur, et je ne dirais pas lesquelles de mes copines ont tapés sur leurs belles mères ;) ). Une vrai bonne soirée de fiiiiiiiiilles (Petitmari nous a abandonné pour passer la soirée devant l’ordi).

Ce soir, deuxième entraînement de la semaine. Il fait froid, il pleut, je n’ai pas de copines pour me tenir compagnie, mais cette fois-ci, il a dit à l’entraîneur qu’il serait là (dommaaaaaaaage). Il faut qu’il s’entraîne pour être d’attaque samedi soir (il a un match amical). Alors ce soir à la maison c’est match entre filles (mes 2 poussins et moi-même).

En même temps la dernière fois que j’ai dit : ce soir c’est match entre filles à la maison, j’ai du tout annulé pour cause d’accouchement… Bon là ce soir, c’est sur je ne vais pas accoucher. En plus, le match est certes intéressant mais pas aussi important que le match France-Argentine. Mais il peut encore m’arriver plein de trucs : des gros vomitos, des couches explosives, des bébés qui ne veulent pas dormir, etc etc… C’est chouette la vie de famille !

.