09062007_001_60 premières minutes d'angoisse, on se disait que bon, fallait faire un peu de place aux autres, etre bon joueurs. On ralait contre les fautes de mains, les coups de pieds foireux. On y croyait plus.

Et puis 20 dernières minutes de bonheur. On s'est reveillé, on a encouragé notre club, on a hurlé pour les essais, on a croisé les doigts pour les transformations. On en revenait pas.

Ils ont eu chaud aux fesses. Ils sont champion de France. On est ravis pour eux.

09062007_008_

Ce fut un beau match avec 2 belles équipes et un tres beau public. La nuit dernière, la fête a surement été longue et arrosée pour les supporters des deux camps.

Vivement l'année prochaine.