Ce week end débute la coupe d’Europe ou la H cup, pas H comme Heurope, mais H comme "ahhh une bière".

Je suis quand même un peu déçue parce que le match de Toulouse est retransmis sur canal+ et moi j’ai pas canal, parce que ça me gonfle un peu de m’abonner à une chaîne de télé juste pour regarder les matches de rugby.

Heureusement, il y a toujours une solution pour voir le match : chez des amis, dans un café-bar-restau (tenu par un aveyronnais qui dans sa jeunesse avait tâté du ballon à Millau puis qui avait joué avec l’amicale des aveyronnais une fois monté à Paris). Bref, on peut voir les matches sans avoir canal+. Sinon, il y a aussi l’option "et si on allait au Stade". J’aime bien cette option, et il semblerait que je ne sois pas la seule vue que la fréquentation des stades de rugby augmente d’années en années. Bon, là pour Toulouse c’est foutu, ils jouent en Irlande, et puis de toute façon, j’habite plus à Toulouse donc la question ne se pose pas.

D’ailleurs, je ne peux voir jouer Toulouse que quand ils viennent à Paris, vu que j’habite Paris, et dernièrement, j’ai pas été très gâtée lors des Paris-Toulouse, mais je vous en parlerai plus en détail fin janvier (le match Paris Toulouse c’est le 26 janvier !)

J’ai encore une dernière solution : j’écoute le match sur Sud Radio. Ca me rappelle mon chez moi, et puis les pubs pour le Leclerc de St Orens et pour le Bricorama de Cornebarrieu, ça me fait bien marrer.

Donc, ce week end, on essaye de voir la Coupe d’Europe, et on attend le coup de fils de petitmari qui joue à l’extérieur. Vers 17h, je commence à trépigner en attendant qu’il m’appelle, ce qu’il fait en général vers 18h, quand il n’oublie pas. Je commence toujours par un "alors ???", en espérant toujours une bonne nouvelle. De la nouvelle dépend la suite de ma soirée : une bonne nouvelle ça veut dire un mari content, un mari content c’est un mari qui fête la victoire avec ses copains, une bière à la main, refaisant le match encore et encore, et que donc je ne vais pas revoir avant 22-23h. Ce qui me permet de regarder Urgences tranquillement. Une mauvaise nouvelle, ça veut souvent dire un mari énervé, énervé contre lui, contre ses coéquipiers qui auraient loupé une passe, une mélée, un plaquage, etc. Ca veut aussi dire un mari qui boude qui bougonne, qui ralouille. Et là, 2 options : il ralouille au bar devant une bière en refaisant le match avec ses potes, et je peux regarder Urgences tranquille, ou il ralouille sur le canapé à coté de moi, et m’empêche donc de regarder Urgences. Malheureusement, c’est souvent sur le canapé qu’il vient bouder après une défaite.

Je m’excuse donc par avance auprès des femmes des joueurs de l’équipe adverse, mais la semaine dernière Abby a annoncé qu’elle était enceinte, qu’elle gardait son bébé, du coup, je tiens absolument à voir les épisodes de dimanche, donc je tiens absolument à la victoire.

Je résume mon week end : allez les Rouges et Noirs, et allez les Bleus !